La confiance ne se gagne pas, elle se triomphe.

25 Apr 2019

 

Elle pourrait s'appeler Cynthia. Cynthia scintille, voit au-delà. Des façades, des murs, des toits, de toi. Le regard qui en dit peu, qui en dit long. Sur son bras s'entremêlent les esquisses de rêveries, les songes qu'elle préserve à l'encre, qu'elle ancre dans sa peau.


L'aura de mystère épouse avec délicatesse ces sourires travaillés qu'elle sait adresser. Peut-être timide, parfois trop discrète, souvent peu à son aise. Comme déconnectée d'un monde en ligne, qu'elle contemple avec inertie, qu'elle saisit sans en avoir envie. 
Cynthia c'est la rêveuse, celle que tu observes dans le métro, nichée derrière sa main, elle contemple. Elle contemple le temps qui passe, la dépasse. Elle s'efface. Elle attend que change les gens, elle attend que souffle le vent. Mais si tu penses qu'elle est ailleurs, dans cet entre-deux où elle voyage, au détour d'une pensée, elle peut te remarquer. 

Cynthia est prudente maintenant, car on l'a traquée, difficile de l'apprivoiser. La confiance ne se gagne pas, elle se triomphe. Et Cynthia a trop subi, la méfiance est son amie. Alors si tu aimerais l'aborder, pense qu'à la manière d'un chat, Cynthia ne se dérange pas. Contente toi de l'observer, et précautionneusement de t'approcher, mais gare à la disparition.
Si Cynthia part c'est pour de bon(d) !

 

Crédit photo : Mina Benyoub

 

La suite ? 

 

Nous avons transmis la nouvelle à cette jeune femme avant sa publication. En réalité, Cynthia se prénomme 

Marisa. Dans un mail, elle nous a transmis ce qui suit : 

 

Cynthia… C’est amusant que je ne me reconnaisse que si peu dans ce prénom, mais que Nora ait pu voir si juste ailleurs. 
En effet, sur ma peau j’encre mes songes, et je suis de nature discrète et mystérieuse. Assez timide, je ne m
e livre que peu. Cet entre-deux si bien défini illustre très justement l’atmosphère qui m’entoure. 
En revanche, ce cocon me sert de repère confortable d'où observer le monde et aller plus loin que ma timidité naturelle. C’est ce qui me permet d’aller vers l’autre et non de me réfugier. Ni méfiance ni rancœur ne font partie de mon histoire. 
Tout cela donne l’essence même de mon ambition. J’aimerais que notre individualisme laisse un peu
plus de place à la compréhension de l’autre. À mon échelle, cela passe notamment par la création d’une marque de mode tournée vers le temps long et les émotions. J'ai eu envie de proposer une mode à la demande, personnalisable pour chacun.e.s en fonction de ses envies et de son corps, et surtout respectueuse de l’environnement tout en restant moderne et innovante

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

Elle est celle qu’on appelle, quand tout va mal quand tout s’étiole. L’arc-en-ciel esquivant les gouttes de pluie, la couleur au creux du gris. Solène...

July 10, 2019

Anne Dhoquois et Gaëlle Bidan : « Le jeu peut être une arme efficace contre les préjugés »

July 3, 2019

1/15
Please reload

© 2019 - Les Ambitieuses